Contenu non disponible, Merci de retourner votre smartphone
logo CAEN.fr

Formulaire de recherche

Accueil Actualités Rencontre avec… John Batho, photographe haut en couleurs
John Batho, devant sa série "Déchiré", au milieu de l'exposition "Histoire de couleurs" (Photo : Ville de Caen / A. Jousset).
John Batho, devant sa série "Déchiré", au milieu de l'exposition "Histoire de couleurs" (Photo : Ville de Caen / A. Jousset).

Rencontre avec… John Batho, photographe haut en couleurs

le 30/06/2016
John Batho, devant sa série "Déchiré", au milieu de l'exposition "Histoire de couleurs" (Photo : Ville de Caen / A. Jousset).
John Batho, devant sa série "Déchiré", au milieu de l'exposition "Histoire de couleurs" (Photo : Ville de Caen / A. Jousset).

Dans le cadre de Normandie Impressionniste, le photographe John Batho expose son œuvre au Musée de Normandie. Avec "Histoire de couleurs", (re)découvrez cet artiste, l'un des premiers à avoir utilisé la couleur et amoureux de sa Normandie natale.

Dès le début de votre carrière, vous vous êtes tourné vers la couleur. Pourquoi ?

"Dans les années 60, le noir et blanc dominait largement la photographie artistique. La couleur, quant à elle, était réservée aux photos de vacances et était quasi ignorée des artistes. Pourtant, la couleur interroge la lumière et donc la photographie. Pour moi, c'était donc logique et naturel d'aller dans ce sens. Cependant, mon œuvre ne se limite pas à la seule utilisation de la couleur. C'est avant tout une invitation à l'observation. J'ai toujours recherché une certaine poésie de l'instant en capturant des moments de vie ordinaires."

Comment avez-vous travaillé la scénographie de l'exposition "Histoire de couleurs" ?

"Pour cette exposition du Festival Normandie Impressionniste, nous avons organisé, avec les équipes du Musée de Normandie, les clichés de façon chronologique. On a ainsi des photos de mes débuts où on voit ma maison, mes enfants et – évidemment – les chemins creux de la Normandie. Puis, on retrouve des images plus connues que j'ai réalisées à Honfleur, Deauville et Cabourg. Histoire de couleurs présente donc à la fois des photographies déjà diffusées que des inédits. Il y a donc eu une dimension quasi autobiographique à élaborer cette exposition, où on retrouve à chaque instant ma sensibilité."

Que signifie pour vous photographier la Normandie ?

"C'est toujours un plaisir. Le ciel normand est particulier. Il dégage une douceur et on ne retrouve pas ailleurs de pareilles sensations. J'y consacre d'ailleurs l'une de mes séries : Nuages – Peintures, réalisée en 2015. Sur une grande feuille blanche, j'ai peint une trace noire que j'ai photographiée. L'image obtenue, noire, me permet d'inscrire une autre photographie dans cette réserve. Avec cette technique, on ne limite pas le ciel à un cadre, on lui rend sa splendeur."

 

Dernières actualités