Contenu non disponible, Merci de retourner votre smartphone
logo CAEN.fr

Formulaire de recherche

Accueil Actualités [Talents Caennais] Le chef Yohann Lemonnier savoure sa première étoile
À bientôt 39 ans, le chef cuisinier de L'Initial, Yohann Lemonnier, reçoit sa première étoile (Photo : Ville de Caen / A. Jousset).
À bientôt 39 ans, le chef cuisinier de L'Initial, Yohann Lemonnier, reçoit sa première étoile (Photo : Ville de Caen / A. Jousset).

[Talents Caennais] Le chef Yohann Lemonnier savoure sa première étoile

À bientôt 39 ans, le chef cuisinier de L'Initial, Yohann Lemonnier, reçoit sa première étoile (Photo : Ville de Caen / A. Jousset).
À bientôt 39 ans, le chef cuisinier de L'Initial, Yohann Lemonnier, reçoit sa première étoile (Photo : Ville de Caen / A. Jousset).

Ouvert il y a trois ans, le restaurant L'Initial, à Caen, vient de remporter sa première étoile au Guide Michelin. Une récompense qu'attendait impatiemment Yohann Lemonnier, le chef cuisinier. 

Un œil sur les sauces, l'autre sur une pièce de viande et les mains maniant une multitude de casseroles. Il est 11h30 lorsque Yohann Lemonnier, chef cuisinier de L'Initial, annonce sa carte : "Elle varie au gré des saisons et des produits que je sélectionne, explique-t-il. Trois fois par semaine, je vais sur les marchés, à Saint-Sauveur, boulevard Leroy et Saint-Pierre."

L'étoile, entre impatience et reconnaissance

Une attention qui réussit tout particulièrement à ce chef cuisinier. Lundi 1er février, il reçoit sa toute première étoile au Guide Michelin : "Trois ans que j'ai ouvert le restaurant et que j'attends ce moment, reconnaît-il. Lorsqu'on est pilote de Formule 1, ce qu'on veut, c'est gagner des médailles. En cuisine, c'est la même chose."

S'il avoue une certaine impatience, Yohann Lemonnier y voit également une forme de reconnaissance. Auparavant, il a roulé sa bosse pendant vingt ans, de Paris jusqu'à la Corse, avant d'atterrir en Normandie, avec Stéphane Carbone. "Mais attention, prévient-il. Ce n'est pas une consécration, seulement une étape."

Vers une hausse de la clientèle ?

En attendant de savoir ce que lui mijote l'avenir, Yohann Lemonnier savoure : "On m'arrête dans la rue ! C'est à peine si je peux prendre mon café tranquille ! plaisante-t-il. Plus sérieusement, ça ne va pas changer ma façon de travailler et nous n'allons pas augmenter nos tarifs. Une nouvelle clientèle arrive, comme cela s'était produit l'année dernière, lorsque nous avons été récompensés par Gault&Millau." Au rythme où vont les récompenses, le nombre des réservations ne peut que grimper.

Yohann Lemonnier (à gauche) accompagné d'une partie de son équipe (Photo : Ville de Caen / A. Jousset).

Dernières actualités