Contenu non disponible, Merci de retourner votre smartphone
logo CAEN.fr

Formulaire de recherche

  • 591

    C'est la surface d'espaces verts (en hectares) à Caen. Cela correspond à 25% du territoire.
  • 106 538

    C'est le nombre d'habitants à Caen (chiffres Insee 2014)
  • 4

    pôles de vie des quartiers offrent un service de proximité aux habitants.
Accueil Grands projets Centre-ville Le Château de Caen

Le Château de Caen

Le Château de Caen

Le Château de Caen est l'une des plus grandes forteresses médiévales d’Europe en coeur de ville. Il bénéficie d'un Schéma Directeur de conservation et d’aménagement adopté en avril 2017.

Afin de replacer ce site historique majeur au coeur de la politique patrimoniale et touristique de la Ville, un "Schéma Directeur de conservation et d’aménagement a été adopté en avril 2017. Il établit une feuille de route pour la restauration et la mise en valeur du Château de Caen, ainsi que les différentes étapes opérationnelles jusqu’en 2037.

Une feuille de route sur 20 ans

Le Schéma directeur de conservation et d'aménagement consiste en une programmation globale d’interventions ayant la triple ambition de :

  • conserver le patrimoine architectural de l’édifice dans sa dimension historique,
  • permettre aux différents publics (visiteurs des musées, promeneurs, étudiants...) de se réapproprier le monument,
  • développer des activités culturelles et touristiques.

Des travaux se tiendront sur une durée estimée de 20 ans pour un montant global de l’opération chiffré à 95 millions d’€ TTC.

La Ville de Caen est maître d’ouvrage du projet avec l’aide de l’Etat, de la Région Normandie, du Département du Calvados, dans le cadre d’un partenariat avec la Fondation du Patrimoine pour la valorisation de la dimension européenne et mondiale du château de Caen.

Les orientations du schéma directeur

3 axes majeurs sont définis :

La conservation et la pérennisation du patrimoine

  • Préserver et poursuivre les restaurations du monument classé et notamment des remparts. Conforter et restaurer les zones actuellement inaccessibles, particulièrement les tours du chemin de ronde.
  • Poursuivre les recherches archéologiques dans le site.
  • Conforter les remparts et les enrochements des fossés, et prévenir les risques de dégradations des maçonneries avec une politique de contrôle de la végétation.

La réappropriation du site par les Caennaises et les Caennais

  • Conforter les remparts et les enrochements des fossés, et prévenir les risques de dégradations des maçonneries avec une politique de contrôle de la végétation.
  • Articuler et aménager des espaces publics avec un renforcement des liens Château-Ville-Université : les zones « Butte Saint-Pierre » (accès au Château par la porte et la barbacane Saint-Pierre) et pied des remparts rue de Geôle trouvent une réelle cohérence avec les projets en centre-ville (Tramway et place Saint-Pierre).
  • Reprendre l’ensemble des espaces verts dans une composition des masses végétales dans l’enceinte et ses abords, et créer des espaces de convivialité.
  • Mettre en valeur et signaler l’ensemble de l’enceinte au moyen d’un éclairage approprié et identifier les entrées. Signaler le Château dans la ville en nocturne.

L'attractivité touristique et culturelle du Château

  • Redéfinir les espaces d’accueil et les circulations d’accès au site et à l’intérieur de l’enceinte afin d’améliorer la lisibilité des lieux.
  • Créer des zones de dépose bus, dans un schéma concerté avec les besoins de la fréquentation touristique en centre-ville.
  • Animer et étendre la médiation aux publics des espaces de la zone palatiale la plus significative des grandes heures de la Normandie Ducale (Echiquier, Vieux Palais, Donjon). Créer des liens entre les établissements et bâtiments du site, et redéployer l’offre de visite touristique et patrimoniale dans les espaces culturels dédiés à l’histoire normande (église Saint-Georges, Donjon, salle de l’Echiquier…).
  • Aménager l’espace central sur la base des données historiques et archéologiques,
  • Réaliser et ouvrir au public le tour de garde complet du Château ainsi que les espaces actuellement inaccessibles – Promouvoir les points de vue en créant des belvédères,
  • Mettre en lumière le site du Château et développer la présence de la sculpture et des interventions artistiques dans le paysage.
  • Organiser l’espace central pour l’accueil d’événements réguliers.

Les premiers travaux

Le château et ses abords

Aménagements paysagers rue de Geôle– butte Saint-Pierre et mise en lumière des remparts Tour Puchot - Tour Mathilde.

À l’été 2019, les abords du château de Caen (porte Saint-Pierre et rue de Geôle) offriront de nouveaux aménagements paysagers. Ces travaux sont programmés en lien avec les travaux du tramway et ceux du centre-ville.

La mise en lumière des remparts, de la Tour Puchot à la Tour Mathilde, est également prévue.

Le coût de cette opération est estimé à 2 450 000 € TTC.

Le château dans ses murs monument historique, espaces intérieurs, équipements et services au public

Elle portera sur l’aménagement intérieur du Château (allée des musées, cheminement piéton de l’Université au centre-ville…) et la mise en valeur des points d’attraction du monument - les "trésors cachés", espaces mal connus ou inaccessibles à la visite.

Le chemin de ronde, réouvert sur le plus long parcours possible, fera également l’objet d’un travail de restauration et de valorisation.

Cette opération sera confiée à un Architecte en chef des monuments historiques (ACMH), en lien avec une équipe pluridisciplinaire.

Le coût de cette opération est estimé à 19 260 000 € TTC.

Les études de programmation se dérouleront en 2017-2018, les études de conception, en 2019-2021.