Contenu non disponible, Merci de retourner votre smartphone
logo CAEN.fr

Formulaire de recherche

  • 591

    C'est la surface d'espaces verts (en hectares) à Caen. Cela correspond à 25% du territoire.
  • 106 538

    C'est le nombre d'habitants à Caen (chiffres Insee 2014)
  • 4

    pôles de vie des quartiers offrent un service de proximité aux habitants.
Accueil Ville à vivre Voirie et propreté Propreté en ville Plan de désherbage communal

Plan de désherbage communal

Les mauvaises herbes sont éliminées sans pesticides. (crédit : Ville de Caen / F. Decaëns)
Les mauvaises herbes sont éliminées sans pesticides. (crédit : Ville de Caen / F. Decaëns)

Plan de désherbage communal

Une seule goutte de désherbant chimique diluée pollue 10 kilomètres de cours d’eau ! Le plan de désherbage alternatif de la Ville veut stopper définitivement l’utilisation des herbicides.

"Le bon entretien au bon endroit"

On ne traite pas les espaces publics partout de la même manière. Sur Caen, trois zones ont été déterminées en fonction de deux critères : le seuil d’acceptation de la "flore spontanée" et le type d’entretien de la zone à traiter.

  • Zone 1 : la flore spontanée doit y rester discrète et l'entretien est important. Ce sont les lieux de vie des quartiers ou d’animation.
  • Zone 2 : on y tolère des plantes de 10 à 15 cm environ, le long des trottoirs ou aux pieds des murs. Avec un entretien moyen, c'est la majorité des rues de la ville !
  • Zone 3 : on y intègre la flore spontanée. Avec un entretien faible mais suffisant pour ne pas gêner les activités ou les déplacements, ce sont les abords des espaces naturels.

Désherber sans pesticides

Le plan de désherbage de la Ville propose une alternative aux pesticides et utilise des techniques à base de chaleur (gaz, vapeur) qui font éclater les cellules de la plante ou mécaniques (binage ou balayage).

Réaménager les espaces verts

Pour préserver les ressources en eau, la Ville réaménage ses espaces verts :

  • Certains espaces sont "végétalisés" (transformés en gazon) afin de diminuer les surfaces à désherber et d’embellir les sites.
  • Utilisation de plantes vivaces et plantes à bulbes, moins consommatrices en eau, pour le fleurissement des massifs.