Contenu non disponible, Merci de retourner votre smartphone
logo CAEN.fr

Formulaire de recherche

Accueil Publications Des acariens sur les plantes d'intérieur !

Publication

Environnement et Cadre de Vie

Travaux de l'éco-jardinier

Des acariens sur les plantes d'intérieur !

Publié le 21/12/2017

Tuteurs en bois

À cette saison, la vie au jardin tourne au ralenti. C’est le moment idéal pour remettre de l’ordre dans le matériel qui a servi au jardin durant toute cette année. Grands oubliés du jardinier et pourtant tellement utiles, les tuteurs des plantes estivales ! En effet, parasites et maladies trouvent facilement refuge dans les anfractuosités des tuteurs en bois.

Voici quelques conseils pour les nettoyer :  

  • Brossez-les vigoureusement avec un mélange d’eau additionnée de vinaigre blanc.
  • Laissez-les tremper une dizaine de minutes dans le mélange.
  • Rincez-les à l’eau claire, puis séchez-les avant de les entreposer dans un endroit sec. Vous limiterez ainsi les risques de moisissures.

Des acariens sur les plantes d'appartement !

En hiver, avec le chauffage, l'air intérieur des habitations est  particulièrement sec et chaud. Et quand les températures sont basses en extérieur, le renouvellement de l'air est souvent insuffisant car nous avons tendance à moins ouvrir les fenêtres.

Un ensemble de conditions idéales au développement d’araignées rouges et jaunes sur le feuillage des végétaux ! Invisibles à l'œil nu, leur présence n’est perceptible qu’à l’apparition des premiers symptômes : feuillage terne et dépigmenté par les nombreuses piqûres, fines toiles entre les feuilles et les rameaux. C’est le moment d’agir !

La prévention

Augmenter l’humidité dans l’air et sur la plante en vaporisant les feuillages, si possible une fois par jour. Une opération à effectuer uniquement sur les plantes à feuilles lisses. En effet, les feuillages duveteux, sensibles à un excès d’eau, risqueraient de pourrir. Autre solution moins contraignante : disposez sous les plantes des coupelles remplies de billes d'argile et couvertes de 2 à 3 cm d'eau. En s'évaporant, l'eau va humidifier l'air autour du végétal.

Le traitement

En cas d’attaque avérée, douchez les plantes vertes une fois par jour, pendant une semaine. L’eau doit être tiède car trop froide, celle-ci risque d’être facteur de stress pour des plantes habituées à la chaleur !

Si les attaques persistent, la mise en place d’une lutte biologique est possible. Il existe en effet des prédateurs naturels d’acariens comme Phytoseiulus persimilis.  Derrière ce nom scientifique se cache un organisme minuscule, lui-même acarien. Que deviendra-t-il une fois l’attaque maitrisée ? Il disparaitra, car en l’absence de proies il ne peut survivre.

Retour aux publications