Contenu non disponible, Merci de retourner votre smartphone
logo CAEN.fr

Formulaire de recherche

Accueil Publications Arbousier

Publication

Environnement et Cadre de Vie
Arbousier (Crédit - Ville de Caen)

Plante du mois

Arbousier

Publié le 02/11/2008

Nom scientifique : Arbutus unedo Famille : Ericaceae

Dans la famille des Ericacées, il y a la callune ou la bruyère que l'on connaît tous principalement au travers de la floraison hivernale. Mais il existe aussi des arbres tels que l'arbousier ou arbre aux fraises. Je suis certain que ce dernier titille votre curiosité, la fraise ayant régulièrement l'habitude de réveiller les appétits.
Méconnues dans nos régions du nord, il a pourtant plus d'un atout à proposer aux amateurs de curiosités. Il est originaire du bassin méditerranéen occidental où il forme de petits arbres de 6 à 8 mètres de haut. Il se développe dans les forêts rocheuses à sols siliceux et granitiques en constituant des broussailles. Ses feuilles d'une dizaine de centimètres de long, munies de fines dents, sont persistantes et coriaces, d'un vert foncé luisant au-dessus, vert pâle au-dessous. Les fleurs sont disposées en grappe, telles de petits grelots à 5 dents roulés vers l'extérieur, de couleur crème à rosé, verdâtre à la base. Ces inflorescences peuvent nettement être comparées à celles du muguet ou mieux encore, à celle de l'Andromède du Japon.


Son surnom "arbre aux fraises" lui vient donc de l'apparence de ses fruits : d'un diamètre de 3 cm environ, ils sont rouge intense à maturité et hérissés de petits tubercules bourrés de graines. Mais la ressemblance s'arrête là malheureusement, ils n'ont pas le goût des fraises mais nous en reparlerons.
Connu depuis l'antiquité, on lui connaît plusieurs qualités. Les feuilles et les racines sont médicinales : riches en tanin, elles sont astringentes et diurétiques. On peut également les employer comme antiseptique urinaire et intestinal. Les feuilles sont aussi dotées de propriétés antispasmodiques et on les utilise contre les diarrhées. La racine quant à elle peut améliorer l'artériosclérose et la tension artérielle élevée. Antiseptique et décongestionnante, elle est utilisée avec la bruyère en cas d'inflammation des voies urinaires. La fleur est un sudorifique réputé. Enfin, les fruits seraient légèrement narcotiques et deviendraient stupéfiants à haute dose.


En outre, les feuilles étant riches en tanin, on les utilise dans les traitements des peaux grasses. Elles entrent également dans la confection de crèmes pour les jambes lourdes. Elles sont antiseptiques et dépigmentantes. A ces applications médicinales, l'arbousier est aussi une plante spirituelle. Les grecs par exemple déposaient des branches sur les tombes en signe d'estime. Les berbères, eux, accrochaient à l'arbre, alors sacralisé, des morceaux d'étoffe pour invoquer la guérison.
Il y a encore d'autres attraits chez cet arbre, notamment culinaire. Il est vrai que le fruit peut être considéré comme étant un peu fade mais il est néanmoins comestible. On peut le déguster en le saupoudrant de sucre et en l'arrosant de vin, de liqueur ou d'un alcool parfumé. Mais on en prépare aussi de la gelée, du vin, de la liqueur et même de l'eau de vie.
Je suis certain qu'après la lecture de ces quelques lignes vous avez envie d'en avoir un chez vous. C'est tout à fait possible car il peut supporter jusqu'à -15°C pour les sujets adultes. Il résiste également très bien à la pollution urbaine. Il ne vous restera plus qu'à lui trouver une situation ensoleillée, un sol profond, acide, riche et bien drainé. Dès le moment où vous voyez des fruits, soyez patient : ils mettent une année pour mûrir, il est donc fréquent de voir la floraison de l'année en même temps que les fruits de l'année précédente.

Retour aux publications