Contenu non disponible, Merci de retourner votre smartphone
logo CAEN.fr

Formulaire de recherche

Accueil Publications En juin, la marjolaine

Publication

Plante du mois

En juin, la marjolaine

Publié le 01/06/2018

Nom scientifique : Origanum marjorana

Famille : Lamiacées

Avec le soleil fleurissent barbecues et salades aux fumets et parfums d'été !

Les herbes aromatiques tiennent une place de 1er choix dans cette cuisine estivale, colorée, goûtue et joyeuse. Parmi elles, Origanum marjorana mérite que l'on s'y attarde car son histoire est vraiment riche.

Cette plante vivace de 20 à 50 cm de haut est originaire de l'est du bassin méditerranéen. Peu résistante au froid, elle demande à être cultivée au soleil. Les tiges, anguleuses et velues, portent des feuilles pubescentes opposées. Les fleurs, dont les tiges se développent au niveau des feuilles supérieures, sont blanches ou légèrement mauves. Elles sont rassemblées par 3 à l'aisselle de bractées (fausse feuille) en forme de cuillère ou de coquillage. La multiplication s'effectue par semis ou division de pied.  

C'est une plante qui a toujours été utilisée par l'homme. Ainsi, dans l'Egypte ancienne, elle était appelée « plante d'Osiris » et comme en Grèce et en Italie, elle servait à la confection de couronne. Sensée apporter la paix de l'esprit aux défunts, les grecs en disposaient sur les tombes. Très appréciée en France, sa culture débute réellement au moyen-âge, puis tombe peu à peu dans l'oubli à partir du 17ème siècle alors qu'elle reste utilisée dans l'Europe centrale et méridionale.

Cette plante médicinale est reconnue pour être calmante à faible dose. Elle pourra ainsi être utilisée comme antispasmodique ou pour calmer les états d'angoisse. Elle est également connue pour ses qualités antivirales, carminatives (troubles gastriques et constipation) et diurétique. L'huile essentielle de marjolaine, utilisée comme assainissant d'atmosphère,  tendrait à diminuer les ronflements.

La marjolaine est également utilisée dans le domaine de la cosmétique. En effet, en raison de ses propriétés antiseptiques, régénératrices, tonifiantes et antioxydantes, elle est présente dans la composition de certains savons, crèmes ou lotions. A noter que les échantillons frais de la plante, frictionnés directement sur la peau, peuvent causer des irritations.

L’utilisation la plus connue pour cette plante reste celle de la cuisine ! C’est en effet un aromate aux fragrances plus fines que l'origan et dont la saveur délicate se situe entre le thym et l'origan. Afin de lui conserver tout son arôme, ajoutez-la au moment de servir. Elle est utilisée dans les desserts, les confiseries, les sauces ou encore la charcuterie. A la renaissance sa culture en pot permettait de confectionner des vins légers, aromatisés et appréciés des femmes, ou bien de la confiture.

Il existe bien un lien entre Origanum marjorana, la marjolaine et Origanum vulgare, l'origan puisqu’ils appartiennent à la même famille. Ils sont morphologiquement semblables et seule la présence des bractées à la base des fleurs permet de les distinguer.

A noter que l'origan, naturellement présent sous nos latitudes, est davantage résistant au gel (-15°C).

 

 

Retour aux publications