Contenu non disponible, Merci de retourner votre smartphone
logo CAEN.fr

Formulaire de recherche

Accueil Publications Fleur de lune

Publication

Environnement et Cadre de Vie
Fleur de lune (Crédit - Ville de Caen)

Plante du mois

Fleur de lune

Publié le 02/01/2009

Nom scientifique : Spathiphyllum wallisii Reg. Famille : Aracées

La fleur de lune, ou lis de la paix, est si commune dans les maisons que l'on ne lui prête plus grande attention. Pourtant, du fait de sa facilité de culture ainsi que d'une période de floraison très longue, elle mériterait un peu plus d'égards. Voici donc, en quelques mots, de quoi redonner à cette plante tout son éclat.

Le genre Spathiphyllum regroupe 27 espèces connues, la plupart proviennent d'Amérique tropicale, deux sont natives de l'archipel Indien. Le nom vient du grec spathé (spatule) et phyllon (feuille), en rapport avec la spathe blanche qui compose l'inflorescence. Dans l'ensemble, cette plante rappelle un Anthurium qui aurait des fleurs blanches. Néanmoins, lorsque l'on y regarde de plus près, on s'aperçoit que la forme de la fleur et de la feuille est assez différente. Le Spathiphyllum wallisii peut atteindre 30 cm de haut et occuper une largeur de 80 cm sans soucis. D'ailleurs il peut doubler de taille en une seule saison de croissance. Les feuilles sont ovales et allongées, vert foncé, et peuvent mesurer 10 à 20 cm de long sur 5 à 9 cm de large. Les fleurs éclosent les unes après les autres tout au long de l'été. Mais plus la plante est grande et plus sa floraison est étalée, elle peut alors durer presque toute l'année. Maintenant, savez-vous comment différencier une fleur épanouie d'une fleur fanée ? c'est tout simple : lorsque la fleur fane, la spathe devient de plus en plus verte.

Dans le cas où vous désireriez faire l'achat d'une fleur de lune, voici quelques notions à prendre en compte : avant toute chose, sachez que la lumière est un élément prépondérant dans la réussite de sa culture. Vous pouvez lui donner un maximum de luminosité en hiver, même du soleil direct, mais c'est le cas contraire en été où vous devrez la placer dans une situation mi-ombragée. Elle n'est pas très difficile quant à la température : 16 à 18°C en hiver, 18 à 21°C en été avec un maximum de 27°C. Néanmoins, quelque soit la température ambiante, vous devrez adapter la demande en eau. En effet, elle est très gourmande et acceptera sans problème 2 à 3 arrosages par semaine en été pour 1 arrosage en hiver. Cette fréquence des apports d'eau ne doit pas occulter le taux d'humidité ambiant qui doit être relativement élevé, principalement en été.Le contraire limitera son développement et favorisera l'apparition d'acariens. Vous pouvez alors pulvériser fréquemment de l'eau ou posez le pot sur une litière de billes d'argile qui baigneront toujours dans le précieux liquide. Petit détail : ne laissez jamais d'eau dans la soucoupe sous peine de voir les racines pourrir. N'oubliez pas que vous pouvez mélanger une dose d'engrais liquide à raison d'une fois tous les 15 jours durant l'été. Si tout se passe bien, vous devrez rempoter votre plante tous les 2 ans dans un mélange assez riche (2/3 de terreau pour 1/3 de terre de jardin). N'oubliez pas à ce moment là une couche de drainage dans le fond du pot.

Plante utile, elle améliore l'ambiance de notre intérieur. Du fait de sa présentation ? oui bien entendu, mais pas seulement. En effet, l'autre atout du Spathiphyllum est d'assainir l'air qui nous entoure. Certains mastics, colles, peintures ou vernis utilisés pour l'aménagement de notre intérieur dégagent des composés organiques volatils. Ceux-ci (le benzène, le formaldéhyde en passant par l'ammoniac, le xylène ou encore le trichloréthylène) sont absorbés et fixés par cette plante. Nul ne peut résister à la fleur de lune !

Retour aux publications