Contenu non disponible, Merci de retourner votre smartphone
logo CAEN.fr

Formulaire de recherche

Accueil Publications Les oiseaux fantastiques

Publication

Environnement et Cadre de Vie
no image

Carnet du naturaliste

Les oiseaux fantastiques

Publié le 30/11/2018

La bernache cravant source de légendes !

A une certaine époque, les naturalistes par manque de connaissance sur la biologie des animaux appréhendaient d'une manière très libre certains évènements naturels. Certaines légendes prenaient corps apportant un peu de lumière aux profanes.

Une légende...

Les oiseaux étaient particulièrement concernés principalement parce que les migrations étaient méconnues.

Ainsi, la bernache cravant, Branta bernicla, observée couramment sur nos côtes au début de l'hiver a fait naître différentes histoires sur ses apparitions soudaines. Il en est une qui avait pour support "l'arbre à oiseaux".

L'un des 1ers témoignages remontent au 12ème siècle et les palmipèdes étaient alors surnommés à l'occasion "bernacles".

Selon cette histoire, ces oiseaux naissent le long du rivage à partir d'une pièce de bois ballotée par la mer. Ressemblant d'abord à de la gomme, ils se suspendaient ensuite par le bec avant de prendre l'apparence d'algues.

Au fil du temps, ils se couvraient d'un plumage épais puis, selon les individus, tombaient à l'eau où s'envolaient à maturité. Les éléments nutritifs nécéssaires à leur développement provenaient de la sève présente dans le bois ou plus simplement de la mer.

L'auteur de cet écrit va même jusqu'à affirmer avoir observé les corps d'oiseaux déjà formés attachés à un bout de bois et encore à l'abri dans leurs coquilles.

Ces affirmations trouvent leur origine dans le fait que personne auparavant n'avait jamais observé ces oiseaux pondre ou couver des oeufs.

Il ajoute également qu'en Irlande durant les périodes de jeûne, les hommes d'église n'hésitaient pas à manger ces volatiles car ils n'étaient pas fait de chair et ne provenaient pas de la chair! Les oiseaux adultes étaient alors affiliés aux poissons à chair maigre et les jeunes bernacles à des végétaux ...

Mais aussi ...

Une autre version de l'histoire des bernaches présente les juvéniles non plus sur des bois flotté mais sur un arbre. Les oiseaux ainsi suspendus aux branches et aux troncs tombent directement à la mer lorsqu'ils ont ateints leur développement.

Qu'en est-il de ces fameux arbres que personne ne voyait ?

Les pistes nous emmènent vers les côtes irlandaises et écossaises, des îles suffisamment éloignées et peu connues des européens continentaux pour pouvoir abriter ces fameux arbres.

Etymologie :

La bernache cravant se nomme en latin Branta bernicla, le nom d'espèce "bernicla" étant certainement une allusion avec différentes légendes.

En effet, les jeunes oiseaux attachés à du bois devaient être en réalité des crustacés proches ders balanes connus sous nos latitudes du nom de "pouce-pied". D'ailleurs, le nom scientifique de ce crustacé est Lepas antifera, dont l'étymologie de l'espèce est anas : canard, et fere : porter !

 

Retour aux publications