Contenu non disponible, Merci de retourner votre smartphone
logo CAEN.fr

Formulaire de recherche

Accueil Publications Les plantes grimpantes au jardin

Publication

Développement durable / Environnement et Cadre de Vie

Travaux de l'éco-jardinier

Les plantes grimpantes au jardin

Publié le 30/04/2018

Dans l'aménagement de l’espace, une végétalisation diversifiée sera source de bien des surprises et découvertes. Parmi celles-ci figurent les plantes grimpantes.

Les plantes grimpantes permettent de végétaliser de petits espaces en favorisant la couverture de murs ou de grillages. Elles permettent également de donner de la hauteur à une cour, un jardin… ou de créer des espaces plus intimes.

Glycine, lierre, vigne, kiwi, clématite, rosier, hortensia grimpant ou jasmin d’hiver… Comment choisir ses plantes ?

Comme pour toute plantation, il est primordial de tenir compte des besoins des végétaux et des conditions que vous avez à leur offrir.

Certaines plantes sont également sensibles à des températures trop basses. Privilégiez dans ce cas une exposition sud ou ouest, abrité des courants d'air.

Rassurez-vous le choix est suffisamment important pour que vous trouviez votre bonheur !

Quel support pour faire grimper les plantes ?

Avant toute chose, il est important de connaître le système "d’accrochage" de la plante choisie. Voici les différentes techniques utilisées par les végétaux :

  • Racines crampons et ventouses (lierre, hortensia grimpant, vigne vierge…) se fixent seules sur un support plat, mur ou tronc d’arbre par exemple.
  • Plantes à tiges volubiles (glycine, ipomée, capucines…) ont besoin d’un support vertical (fils tendus, canes de bambous, pergola…).
  • Plantes munies de vrilles (vigne, pois de senteur, clématite…) s’accrochent facilement aux supports verticaux, obliques ou horizontaux comme des fils, branches, grillages…
  • Plantes à épines (rosiers, ronces…) doivent être palissées et fixées manuellement sur un support.

Il est important de prévoir un support adapté à la plante et à son développement. Le risque est de voir votre sujet s'écrouler sous son propre poids, ou que la plante "absorbe" le support.

Quels soins leur dispenser ?

Au moment de la plantation, apportez-leur le même soin que pour n’importe quels autres végétaux (compost dans le trou de plantation, trempage de la motte et arrosages copieux). Pensez à surveiller l’arrosage notamment pour les plantes qui se développent au pied d’un mur ou qui bénéficient de peu d’arrosage naturel.
En ce qui concerne la taille, celle-ci est souvent nécessaire en raison du développement généreux des plantes grimpantes et doit être adapté à chaque plante.

Idée reçue : les plantes grimpantes "parasitent" et font dépérir les végétaux sur lesquels elles se développent.

Non, mais privilégiez toutefois le développement des plantes grimpantes sur les branches les plus grosses. À noter que ce sont des végétaux importants qui permettent à de nombreux auxiliaires de se trouver une place en leur offrant nourriture ou refuge.

Retour aux publications