Contenu non disponible, Merci de retourner votre smartphone
logo CAEN.fr

Formulaire de recherche

Accueil Publications Recettes pour un jardin sain

Publication

Environnement et Cadre de Vie

Travaux de l'éco-jardinier

Recettes pour un jardin sain

Publié le 01/06/2018

 

 

Trucs de jardinier ou vérité reconnue et testée, les solutions pour « soigner » votre jardin de manière plus ou moins naturelle ne manquent pas. Voici quelques exemples et les précautions qui s’imposent pour chacune.

 

Les jus de plantes 

Ils sont sensés réguler les attaques de ravageurs, de maladies ou bien encore constituer pour les végétaux de précieux apports nutritifs. L'ortie et la consoude tiennent le devant de la scène et, dans une moindre mesure, la prêle. Il existe toutefois d’autres ‘solutions’, moins connues (lierre, rhubarbe, feuille de tomate…). Cependant, quel que soit la plante concernée, prenez soin de respecter les règles d’utilisation de vos préparations (quantité, dilution…) car bien qu’issues de végétaux, elles ne sont pas sans conséquence pour la biodiversité.

Le bicarbonate de sodium 

Une fine poudre blanche habituellement utilisée dans la maison. Et pourtant,  dans les secteurs de l'horticulture et du maraîchage, elle est connue pour ses vertus fongiques. Il ne s’agit pas à proprement parler d’un destructeur de champignon, mais davantage d’une préparation qui bloque le développement de l’organisme.

La recette (pour 5 litres) : mélangez 5 cuillères à café de bicarbonate et 3 cuillères à soupe de savon noir. Ajoutez environ ½ litre d’eau tiède puis battez avec un fouet pour obtenir un mélange bien homogène. Complétez avec la quantité d’eau nécessaire pour atteindre les 5 litres. Pulvérisez ce produit le soir, dès l’apparition des premiers symptômes. Attention à ne pas surdoser le bicarbonate car au-delà de 2 cuillères à café par litre, il y a un risque sérieux de brûlure du feuillage.

L’huile végétale

Elle est utilisée pour lutter contre les cochenilles à carapace, et permet d’étouffer ces insectes. Il est possible d’utiliser de l’huile de colza de cuisine, à laquelle il sera nécessaire d’ajouter du savon noir ou du liquide vaisselle biologique. La préparation pourra ainsi être pulvérisée et ne glissera pas sur les feuilles.

La recette : avec un fouet, mélangez 2 cuillères à soupe d’huile et 2 cuillères à soupe de savon noir. Ajoutez de l’eau tiède pour obtenir un mélange équilibré. Additionnez de la quantité d’eau nécessaire pour obtenir un litre de préparation. A utiliser sur les plantes infestées de cochenilles à carapace et sur les pucerons.

A noter que les préparations aux propriétés insecticides ont un impact sur la faune auxiliaire. Alors demandez-vous si leur utilisation est réellement nécessaire, d'autant plus si vous œuvrez pour favoriser la présence naturelle d'animaux utiles sur vos végétaux !

 

Et si cela vous dit, tentez une préparation à base d’urine, riche en azote !

Attention toutefois à ne pas utiliser l’urine pure car dans ce cas, celle-ci agit comme un désherbant, brûle les plantes et se révèle également néfaste pour les micro-organismes du sol.

La recette : récupérez l’urine le matin car celle-ci est plus riche en éléments nutritifs. Diluez ensuite à 10 %, ce qui correspond à 1 litre de « pipi » pour 10 litres d’eau. Arrosez ensuite les végétaux tous les 10/15 jours.

 

Retour aux publications