Contenu non disponible, Merci de retourner votre smartphone
logo CAEN.fr

Formulaire de recherche

Accueil Publications La récolte des champignons

Publication

Environnement et Cadre de Vie

Carnet du naturaliste

La récolte des champignons

Publié le 31/08/2018


En automne les paysages se colorent de jaune, marron et orange… Les feuilles commencent à tomber et le temps se refroidit. C’est la meilleure saison pour partir à la cueillette des champignons ! Il est toutefois nécessaire de prendre quelques précautions en ce qui concerne les zones de récolte, la technique et la façon de transporter puis conserver cet organisme très apprécié des gourmets.

  • Le développement
    En forêt, ils apprécient les endroits chauds et humides et les sols riches en humus.
    Certains champignons mycorhiziens se développent en symbiose avec d’autres plantes afin de survivre et se protéger des maladies. Ainsi, il est possible de les retrouver sous les pins, les chênes (les fameuses truffes !) et les hêtres, informations précieuses qui peuvent faciliter les recherches. 
    Les conditions climatiques, et notamment la pluie, favorisent une pousse rapide de ces organismes qui se développent sans chlorophylle, sans air et sans lumière. C’est pour cette raison que l’automne nous offre des conditions propices à la récolte des champignons, la période de chaleur laissant souvent place à une recrudescence de pluies.
  • La zone de récolte
    Reste à trouver le « coin » qui vous permettra de belles récoltes ! A noter que d’un point de vue légal, les champignons appartiennent au propriétaire du terrain sur lequel ils poussent. En France, 75 % des forêts sont privées, le reste appartenant à l'Etat ou aux collectivités territoriales. Et même si la récolte des champignons reste tolérée, les communes souhaitant limiter la cueillette peuvent parfois faire payer un droit d'accès. 
  • L’identification et la cueillette
    L’identification est une étape importante de la récolte. Elle doit être certaine car l’ingestion d’un champignon toxique peut avoir des conséquences graves.
    Pensez à ne prélever que ce dont vous avez besoin et à respecter le site. N’arrachez pas un champignon mais utilisez un couteau afin de couper le champignon à la base. Ainsi, les racines restées dans le sol permettront le développement de nouveaux pieds l’année suivante. Utilisez un panier ajouré pour favoriser une circulation d’air au milieu de la récolte et ainsi limiter le pourrissement.
  • La consommation
    Afin de conserver toute leur saveur, cru ou cuit, la consommation doit être rapide (pas plus de 2 jours suivant la récolte). Au réfrigérateur, il est toutefois possible de les conserver plusieurs jours, dans un sac papier afin qu’ils ne pourrissent pas. Selon le genre de champignon il est possible de les conserver par séchage au soleil, mise en bocaux ou congélation.

 

Retour aux publications