Contenu non disponible, Merci de retourner votre smartphone
logo CAEN.fr

Formulaire de recherche

Accueil Publications Le victoria

Publication

Environnement et Cadre de Vie
Victoria - Nom scientifique :Victoria cruziana (Orb.) Famille : Nymphaeaceae

Plante du mois

Le victoria

Publié le 01/08/2013

Nénuphar géant, le victoria est une curiosité tropicale que vous pourrez retrouver dans la serre exotique du Jardin des Plantes.

Nom scientifique : Victoria cruziana (Orb.)
Famille : Nymphaeaceae

Apprécions cette merveille de la nature qu'est le victoria. Le victoria, nénuphar tropical géant, est originaire d'Amérique du Sud où il couvre de vastes zones d'eau stagnantes. Comme il exige surtout des températures bien élevées et un climat très humide, il ne pousse pas en extérieur dans notre région.

Vous découvrirez dans le bassin de la serre de grandes feuilles rondes : c'est le Victoria cruziana flottant à la surface de l'eau. Pourvues d'un large rebord de plusieurs centimètres, ses feuilles peuvent atteindre deux à trois mètres de diamètre et peser soixante kilos. Elles sont vert clair au dessus et couvertes d'un fin duvet tel une peau de pêche. Quant au dessous, il révèle une nervure complexe teintée de pourpre et couverte d'épines coriaces.  En fait, ces épines protègent le victoria des prédateurs aquatiques.  Les feuilles sont également renforcées par un tissu rempli d'air pour assurer la flottabilité.

En été, le victoria produit de belles fleurs éphémères qui ne durent que deux jours mais qui se renouvellent régulièrement. Chacune d'entre elles commencent à s'ouvrir la nuit et laissent apparaître une centaine de pétales blancs. En outre, une forte odeur semblable à celle de l'ananas s'en dégage dès le début de l'épanouissement.  Celle-ci est due à une réaction thermochimique qui élève la température de la fleur de vingt degrés au-delà de la température ambiante, favorisant ainsi la diffusion de la fragrance.  Ce parfum attire les coléoptères qui sont piégés dès que la fleur se referme durant la journée.  La deuxième nuit, la fleur devient rose foncé, et les coléoptères sont libérés au coucher du soleil.  Couverts de pollen, ils vont pouvoir ainsi polliniser une autre fleur.  A l'aube du troisième jour, celle-ci se referme définitivement et s'immerge complètement dans l'eau. Seules ces conditions permettront au fruit de se former et de mûrir.

Cette plante ornementale est très appréciée depuis sa découverte au 19ème siècle. En Angleterre, elle est même devenue le sujet de rivalité entre le Duc de Devonshire et le Duc de Northumberland, qui se sont fait concurrence pour savoir lequel serait le premier à le faire fleurir. C'est Joseph Praxton, le Duc de Devonshire, qui a finalement réussi. Il a présenté une de ses fleurs à la Reine Victoria à qui ce végétal doit son nom. Praxton s'est également inspiré de la forme architecturale de la nervure des feuilles pour réaliser le palais d'exposition Crystal Palace à l'occasion de l'Exposition universelle de 1851.

Retour aux publications