Aller au contenu principal
-A +A
Agrandir / réduire la taille du texte
Imprimer la page Formulaires de contact
Partager la page
Inverser le contraste
Facebook @CaenOfficiel

Dorian Louvet, l'athlète aventurier de Koh-Lanta

Dorian Louvet sportif caennais
Talent caennais Publié le 02/10/2020

À 30 ans, le discret coureur de demi-fond caennais Dorian Louvet a vu sa notoriété exploser avec sa participation à l’émission Koh-Lanta. Il goûte sa parenthèse médiatique avec simplicité.

Les Normands amateurs de sport connaissaient déjà l’esprit combatif et la capacité d’endurance de Dorian. Avec la diffusion de la nouvelle saison de Koh-Lanta, le grand public a découvert les qualités humaines et physiques de l’athlète caennais, qui s’est rapidement imposé comme un élément moteur des candidats de l’émission de TF1.

"L’important, c’est de participer, ce n’est pas pour moi, plaisante-t-il. Que ce soit pour une partie de Monopoly ou au départ d’une course, je fais tout mon possible pour l’emporter, c’est dans ma nature."

Sportif de haut-niveau

Dorian a d’abord exercé son âme de compétiteur sur les terrains de football de la MOS (Maladrerie Omnisports), avant de se tourner vers l’athlétisme en rejoignant le club d’Hérouville-Saint-Clair.

"J’aimais courir et j’avais des prédispositions naturelles pour le demi-fond. Je suis entré à l’Entente athlétique Mondeville-Hérouville à 18 ans en même temps qu’à la SNCF."

Le jeune homme structure ses journées autour de son métier de contrôleur et de ses entraînements parfois biquotidiens. "J’ai besoin de ce cadre et d'objectifs sportifs. Plus je m’entraîne et plus j’ai envie de me dépasser."

L’athlète caennais enchaîne les saisons de piste et de cross avec une détermination croissante. Il obtient ses meilleurs résultats en 2016 et 2017. "J’ai remporté le titre de champion de France de 3 000 m steeple en National, l’équivalent de la Ligue 2 pour l’athlé. L’année suivante, j’ai terminé 7e français sur la même distance, en Élite cette fois."

Survivant

L’aventure Koh-Lanta, c’est un vieux rêve. "Plus jeune, j’ai eu une révélation quand j’ai découvert cette émission avec mon père et j’ai toujours été convaincu que j’y participerai un jour. J’ai tenté quatre fois ma chance depuis mes 18 ans et ce n’est que l’été dernier (en 2019) que j’ai été appelé pour les sélections. Quand j’ai appris que j’étais retenu, c’était déjà une délivrance alors que l’aventure n’avait pas encore commencé."

Son expérience de survivant, vécue à l’automne 2019 aux Fidji, nous est livrée par épisodes chaque vendredi depuis le 28 août. Deux enseignements déjà : Dorian s’était "très bien préparé physiquement" et "lire un livre sur la survie ne suffit pas pour réussir à faire du feu".

Depuis le début de la diffusion de l’émission, le Caennais de 30 ans accueille avec joie et simplicité sa notoriété soudaine. "Le nombre de messages de soutien que j’ai reçus est incroyable. J’essaie de répondre à tout le monde, même si ce n’est qu’un petit mot."

Si le compétiteur avoue avoir hâte de remettre un dossard, il préfère ne pas se projeter afin de profiter pleinement de "cette parenthèse Koh-Lanta". "S’il y a bien une chose que nous a transmise à tous Bertrand-Kamal (candidat décédé le 9 septembre dernier des suites d’un cancer), c’est qu’il faut vivre intensément."

 

Photo © Laurent Vu / ALP - TF1

Date de publication: 02/10/2020