Aller au contenu principal
-A +A
Agrandir / réduire la taille du texte
Imprimer la page Formulaires de contact
Partager la page
Inverser le contraste
Facebook @CaenOfficiel

Défibrillateurs cardiaques

Afin de contribuer efficacement à la lutte contre l'arrêt cardiaque, la Ville de Caen met à disposition des défibrillateurs automatiques en libre-service, notamment dans les principaux établissements de la Ville et du CCAS, ainsi que dans les établissements sportifs.

Chaque année en France, plus 50 000 personnes meurent d'un arrêt cardiaque. Intervenir dans les trois premières minutes augmente les chances de survie et évite de graves conséquences neurologiques.

Reconnaître un arrêt cardiaque

La victime a une perte de connaissance complète, non réversible, ne parle pas, ne bouge pas, ne respire pas : c’est un arrêt cardiaque.

La perte de connaissance peut être précédée de signes évocateurs d’un infarctus du myocarde tels qu’une douleur thoracique à type de serrement ou d’oppression mais il survient le plus souvent sans prévenir.

Agir vite

En cas d’arrêt cardiaque, le temps est un élément décisif qui conditionne les chances de survie. Au-delà de 4 minutes sans oxygénation le cerveau peut être gravement endommagé et présenter par la suite de lourdes séquelles. Compte tenu du temps nécessaire aux secours pour arriver il est donc impératif que les témoins d’un arrêt cardiaque puissent appeler les secours et démarrer la réanimation de la victime par le massage cardiaque.

Que faire ?

La victime est inconsciente, ne réagit plus, ne respire plus :

  • Appeler le SAMU (15)
  • Solliciter de l’aide pour aller chercher un défibrillateur
  • Masser en répétant à la suite 30 massages cardiaques et 2 insufflations jusqu’à l’arrivée d’un défibrillateur automatique
  • Défibriller : allumer le défibrillateur et suivre les consignes jusqu’à l’arrivée des secours.

Dernière mise à jour de la page: 11/02/2019 à 12h12