Aller au contenu principal

Alerte infos

Covid-19 - RESTEZ CHEZ VOUS - Respectez les mesures de confinement, chaque sortie non justifiée est un risque de plus de transmettre le virus.

En savoir plus
-A +A
Agrandir / réduire la taille du texte
Imprimer la page Formulaires de contact
Partager la page
Inverser le contraste
Facebook @CaenOfficiel

Le crapaud commun

Deux crapauds l'un derrière l'autre
Carnet vert Publié le 28/02/2020

Un auxiliaire indispensable pour le jardinier !

 

Présentation

Doté d’un corps trapu, cet amphibien possède une peau épaisse et verruqueuse, généralement brunâtre et parsemée de tâches plus foncées. Derrière ses iris dorés, cuivrés ou parfois rougeâtres et ses pupilles à l’horizontale, se trouvent deux glandes spécialisées dans la sécrétion de venin.

Attention aux prédateurs qui oseraient s’approcher de lui ! 

Quelques idées reçues

  • Est-il le mâle de la grenouille ?

Non, ce sont 2 espèces différentes et chacune possède un mâle et une femelle.

  • A quoi lui servent ses pattes arrières ?

Elles lui servent à marcher et non à sauter… comme peut le faire la grenouille.

  • Vit-il dans l'eau ?

Les points d’eau servent à la reproduction et au développement des têtards, soit 4 mois en tout. Le reste de l’année, il s'abrite sous un tas de pierres, de bois et dans les herbes hautes.

Au Jardin des plantes

Depuis 3 ans…

Entre fin février et début mars, l’accouplement de crapauds communs a lieu dans un des ruisseaux. Les mâles installés au fond de l'eau ou dans la végétation aquatique attendent l'arrivée des femelles. Une fois le rapprochement effectué, les femelles pondent un cordon translucide rempli de 5000 à 7000 œufs. Fécondé par le mâle, le cordon s'accroche ensuite à la végétation.
2 à 3 semaines plus tard, selon la température de l’eau, le ruisseau grouille de têtards qui deviendront de jeunes crapauds au bout de 2 à 3 mois.

En automne…

Les crapauds recherchent des lieux sur la terre ferme afin d'y passer l'hiver. Ils reviennent toujours dans le point d'eau de leur naissance pour se reproduire.

A savoir

Engagé en zéro pesticide depuis 10 ans, le Jardin des plantes se réjouit d’avoir des crapauds.

En effet, consommateurs de limaces, chenilles et insectes, ce sont des auxiliaires indispensables aux jardiniers !

De nombreux amphibiens, dont les crapauds, sont protégés. Il est donc interdit de les manipuler ou de les déplacer. Observons simplement la nature avec les yeux !

Date de publication: 28/02/2020