Aller au contenu principal

COVID-19

Commerces, bibliothèques, activités sportives... à partir du 28 novembre, les mesures sanitaires évoluent.

En savoir plus
-A +A
Agrandir / réduire la taille du texte
Imprimer la page Formulaires de contact
Partager la page
Inverser le contraste
Facebook @CaenOfficiel

Conservation et aménagement du château

Le château de Caen est l'une des plus grandes forteresses médiévales d’Europe en cœur de ville. Il bénéficie d'un Schéma directeur de conservation et d’aménagement adopté en avril 2017.

Présentation

Afin de replacer ce site historique majeur au cœur de la politique patrimoniale et touristique de la Ville, un "Schéma Directeur de conservation et d’aménagement a été adopté en avril 2017. Il établit une feuille de route pour la restauration et la mise en valeur du Château de Caen jusqu’en 2037.

Le montant global de l’opération chiffré à 95 millions d’€ TTC.

La Ville de Caen est maître d’ouvrage du projet avec l’aide de l’Etat, de la Région Normandie, du Département du Calvados, dans le cadre d’un partenariat avec la Fondation du Patrimoine pour la valorisation de la dimension européenne et mondiale du château de Caen.

Orientations 

3 axes majeurs sont définis :

  • La conservation et la pérennisation du patrimoine
  • La réappropriation du site par les Caennaises et les Caennais
  • L'attractivité touristique et culturelle du Château

Depuis décembre 2019, les abords du château de Caen (porte Saint-Pierre et rue de Geôle) offrent de nouveaux aménagements paysagers, et les remparts sont mis en valeur grâce à un nouveau dispositif d'éclairage.

  • Maîtres d'œuvre : Thierry Jourd'heuil paysagistes / Luc Peirolo & associés – Architecte / OGI
  • Budget : 2 450 000 €

Paysage

Le parti pris est de travailler les abords du château comme un parc, "le parc du Château s’invite aux portes de la Ville". Il est un lieu nourri par l'histoire et tourné vers de nouveaux usages de circulations douces. Les ambiances ont été revues, grâce à des plantations d'arbres, qui redonnent de l'épaisseur et de la verdure.

Mise en lumière

La mise en lumière des remparts fait émerger le Château de nuit, et restituera une ambiance historique avec une scénographie qui joue de la lumière seulement là où cela est nécessaire : lumière bleue, variations d’intensités, traitement en trichromie, moins de points lumineux, plus d'interactivité.

Les liens avec la Ville

L'objectif était de désenclaver et rendre visible le Château depuis la ville, lui redonner du sens et des usages, grâce à de meilleures connexions urbaines, des ambiances adoucies et moins de points de fracture. La place Saint Pierre doit être considérée comme un espace nodal, conformément à sa vocation historique (au centre du lieu du pouvoir de la ville qui faisait face au pouvoir ducal). Son traitement permet une liaison qualitative entre le Château et Saint Pierre, une déambulation fluide dans la ville.

Perspective depuis l’entrée coté Université

© Atelier d’Architecture Philippe Prost / Agence Laverne paysageet urbanisme

Le projet de réaménagement des espaces intra-muros du Château a été dévoilé en Conseil municipal le 14 septembre.

L’architecte Philippe Prost et le paysagiste Thierry Laverne, lauréats du concours d'architecture de la Ville de Caen, ont réuni autour d’eux une équipe pluridisciplinaire : 8’18 Conception lumière, Omnium Général d’Ingénierie, Bureau d’études VRD, EVP Bureau d’étude Structure, WOR Bureau d’études Fluides, BMF Économiste

Une phase d’études est en cours pour finaliser le projet. Les travaux seront réalisés en plusieurs phases entre 2023 et 2026.

L’opération est estimée à 18 millions €, financés par la Ville avec le soutien de l’État (Drac Normandie), du conseil régional de Normandie et du conseil départemental du Calvados.

    Jardin intérieur

    Intitulée "Le Château dans ses murs", l’opération de requalification mise sur un tapis de verdure pour apporter sa cohérence au site. Environ 75 % d’espaces verts seront aménagés sur les 4 hectares du site, contre 43 % actuellement, et les automobiles seront boutées hors des remparts.

    Les allées de "ce nouveau poumon du centre-ville" seront redessinées pour structurer ce grand jardin intérieur et mieux guider les visiteurs vers les musées et les points d’intérêts patrimoniaux.

    Un système de récupération des eaux de pluie permettra d’irriguer les vastes pelouses pendant l’été, tandis que les grands arbres offriront leur ombre rafraîchissante.

    À la tombée de la nuit, le nouvel accueil du château. Atelier d'architecture Philippe Prost / agence Laverne paysage et urbanisme/ 8’18 Conception lumière

    ©

    Nouvel espace d'accueil

    Pour mieux accompagner les publics (promeneurs, visiteurs, scolaires…), un espace d’accueil de 700 m² - comprenant accueil, sanitaires et librairie-boutique - sera aménagé à l’angle du musée des beaux-arts, à hauteur de la Porte des Champs.

    Trésors cachés

    Le projet de l’équipe d’architectes-urbanistes s’attache aussi à la réouverture d’endroits actuellement inaccessibles comme les vestiges du donjon, les tours des remparts et les geôles de la porte Saint-Pierre.

    L’église Saint-Georges, devenue centre d’interprétation du château, complètera la promenade sur le chemin de ronde à la découverte de l’histoire de la ville et de sa forteresse.

    Dernière mise à jour de la page: 25/09/2020 à 10h32